Partager

On dit madame LE juge ou madame LA juge

On dit madame LE juge ou madame LA juge

Vous avez peut-être entendu parler des débats et prises de bec récentes à l'Assemblée nationale sur la féminisation des titres, comme "Président" ou "Ministre". Entre ceux qui affirment que l'on doit féminiser les fonctions et appeler une femme ayant la fonction de président "Madame la Présidente" et ceux qui stipulent que ces titres doivent toujours rester au genre masculin, il y a de quoi s'y perdre. C'est également le cas lorsque l'on doit s'adresser à un juge. S'il s'agit d'une femme, doit-on dire Madame le juge ou Madame la juge ? ToutCOMMENT répond à vos doutes.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Comment adresser une lettre à un juge
Étapes à suivre:
1

L'Académie française est l'institution chargée de définir les normes de la langue française et d'imposer un standard commun dans son usage, et ce depuis 1635. L'Académie française fait figure d'autorité en ce qui concerne le français. Et que dit l'Académie à le sujet qui nous intéresse ?

À partir de 1935, l'Académie française à commencé un processus de féminisation des métiers et des fonctions. C'est à partir de cette année-là que sont apparues des versions féminines de métiers comme "postière", "artisane" en passant par "avocate" ou encore "exploratrice".

Mais la féminisation systématique des métiers et fonctions à ses limites et n'est pas généralisée. Les fonctions comme les mandats publics ou les rôles sociaux particuliers, qui ont un statut distinct de celui qui les porte ne doivent pas être féminisés. Bien qu'accessible tant par les hommes que les femmes, ici la fonction prime sur la personne et son genre, et on doit dont maintenir une neutralité dans l’appellation. Il faut se résoudre à utiliser le masculin, le français ne disposant pas de genre neutre.

Cette règle s'applique pour :

  • L'administration : Madame le Préfet, Madame le sous-préfet MAIS Madame l'ambassadrice.
  • L'éducation nationale : Madame le professeur, Madame le recteur MAIS le reste des fonctions peuvent se féminiser ( inspectrice, directrice, proviseure, principale )
  • Les Militaires : Commandent, Général, Capitaine, Colonel, Lieutenant, Maréchal
  • La Politique : Madame le Président, Madame le secrétaire, Madame le Ministre, Madame le maire.
  • les Professions libérales : Docteur, Madame le procureur, MADAME LE JUGE

Selon l'Académie française, vous devez donc vous adressez à une femme juge en utilisant l'appelation "Madame le juge".

2

Cependant, et depuis 1984, les gouvernements de gauche ont à plusieurs reprises œuvré pour la féminisation des titres et des fonctions, contre les recommandations de l'Académie française. Plusieurs circulaires prônant le féminin pour les noms de métiers, fonctions, grades et les titres ont été distribuées au sein des organes politiques et publics, bien qu'elles n'aient pas valeur de loi.

Face à cette volonté venant des organes politiques, l'Académie française à décidé de ne pas prendre de décision autoritaire et de libérer l'usage de la féminisation des titres.

3

On peut donc dire à la fois Madame le juge et Madame la juge. La première version restant la version validée par l'Académie française, le seconde, sans être incorrecte, est toujours rejetée par les puristes de la langue. Son emploi relève d'une volonté progressiste, voire féministe. À vous de choisir !

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à On dit madame LE juge ou madame LA juge, nous vous recommandons de consulter la catégorie Droit.

Écrire un commentaire sur On dit madame LE juge ou madame LA juge

Que vous a semblé cet article ?
2 commentaires
DUQUENOY
Triste expérience de justice après le décès accidentel de mon mari en 2014, toujours pas jugé à ce jour !
Qu'on écrive Mme la Juge ou Mme le Juge, la juge en question ne répond à aucun de mes courriers....
Bravo la justice
Valorisation :
Michele grenet
visite des petits enfants

On dit madame LE juge ou madame LA juge
On dit madame LE juge ou madame LA juge

Retour en haut